Les farfalle au saumon fumé : une recette impossible à rater…

La pâte noeud papillon, le chic du chic 😉

C’est le genre de recette que j’appelle une recette simple, impossible à rater, du genre à faire pour un rendez-vous amoureux en semaine… En plus, le tout est très beau et délicieux. Je l’ai apprise à Dijon, alors que je faisais un stage au Musée d’Art sacré. Mes hôtesses Madeleine Blondel (petite-fille de Maurice Blondel m’a-t-on dit) et sa conservatrice adjointe Anne Lejaune avaient décidé de me faire découvrir la cuisine dijonnaise en quelques jours. Ça a marché, cette recette est toujours dans mes préférées.

Ce qu’il vous faut :

  • Un paquet de farfalle (pâte en forme de boucle)
  • Environ 100 gr de saumon fumé par personne
  • De la crème de cuisson
  • De la moutarde à l’ancienne (celle avec les petits grains)
  • De la ciboulette fraiche
  • Des quartiers de citron

Comme accompagnement, vous pouvez servir une salade d’endives et cresson, un autre plat impossible à rater.

En toute simplicité…

La recette se prépare en moins de 30 minutes. Alors pas de temps à perdre, une fois vos ingrédients réunis, découpez quelques endives en rondelles, mélangez avec du cresson cisaillé grossièrement. Avant de servir, vous arroserez le tout d’une vinaigrette, balsamique, huile d’olive et une pincée de sucre. Donc, un fois cela fait, on commence à faire bouillir l’eau pour les pâtes.

  • Dans une petite casserole on réchauffe la crème de cuisson et on y ajoute une cuiller à thé (ou plus au goût) de moutarde à l’ancienne.  On brasse le tout, on sale au goût et on laisse sur feu très doux. Certains ajoutent quelques zestes de citron.
  • Alors que l’eau des pâtes commence à frémir on y met pour deux personnes les trois quarts d’un paquet de 500 gr. (500 gr. servent trois grandes portions). Vérifier le temps de cuisson recommandé.
  • On coupe le saumon en bouchées, mais on attend que les pâtes soient prêtes avant de l’ajouter à la crème pour ne pas trop le cuire.
  • On cisaille (j’utilise des ciseaux de cuisine, c’est plus vite) la ciboulette pour en obtenir au moins deux cuillerées à soupe ou plus au goût…
  • Pour s’assurer que les boucles sont bien cuites on utilise les yeux et les dents : en saisir une et la couper avec les dents au milieu, si elle est très croquante et que le centre est blanc, on retourne à l’eau pour deux minutes. On surveille de près pour avoir des pâte al dente, donc qui résistent encore sous la dent et ne sont pas toutes molles.
  • Une fois les pâtes égouttées et mises dans un grand bol de service, on ajoute le saumon à la crème, on mélange le tout et on verse sur les pâtes. On mélange un peu et on parsème de ciboulette.

On amène le tout sur la table, on met la poivrière bien en vue, on cale son martini et on passe au bourgogne aligoté. Voilà qui est léger, inspirant (pour utiliser un mot trop en vogue) et devrait vous rassasier sans tuer votre ardeur…

 

3 thoughts on “Les farfalle au saumon fumé : une recette impossible à rater…

  1. Ping : Nadia Seraiocco
  2. Ping : Nadia Seraiocco

Comments are closed.