Chez Nadia a 10 ans : un blogue pour réfléchir et se rappeler…

Deux vieux carnets, dont le journal à secrets de mes 16 ans...

Les blogues existent depuis la fin des années 90, avant on parlait de sites personnels. Au Québec, en 2002, nous étions une poignée de blogueurs francophones. Lire Weblogs: A History And Perspective d’une pionnière du genre.

Le mercredi 17 janvier 2012, cela fera 10 ans que je tiens ce blogue. Avant de bloguer, je tenais déjà des carnets sur ordinateur (autrefois sur papier), pour noter mes pensées, des réflexions sur le boulot etc.  Du point de vue professionnel, j’ai commencé à bloguer au moment où je faisais mon entrée à HEC au diplôme d’études supérieures en gestion (culturelle au départ puis gestion seulement), juste après le retour du 11 septembre et avant mon entrée à la ville de Montréal à titre de porte-parole. Donc, mon blogue est rapidement devenu un lieu pour réfléchir à ma pratique en communication et relations publiques.

En écrivant, on apprend d’abord à écrire…

Le premier carnet que j’ai rempli était un cahier Hillroy format lettre, dans lequel j’ai écrit deux ans, où jusqu’à ce que mon amie depuis le secondaire, Danièle, m’offre un journal à cadenas, plus seyant aux secrets d’une adolescente. Bien après que j’eus refermé le cahier Hillroy, un constat s’est imposé : à force d’écrire et de me relire, d’une année à l’autre j’écrivais mieux et me forgeais tranquillement, très tranquillement, un style. Ce style, que je dis sans hésiter ampoulé, où se rencontrent des tournures et des mots empruntés à mes lectures des siècles passés (quand ce n’est pas carrément à l’ancien français) et des expressions franglaises, redevables à l’air du temps et à une famille bilingue. Certains ont plus de facilité et ont un style dès qu’ils touchent à une plume ou un clavier, pour moi ça aura été long.

Se rappeler de ses objectifs

À 18 ans, je voulais être lectrice de nouvelles ou animatrice de radio, mais les études en communication ne me disaient rien. J’ai donc étudié en arts visuels au cégep, fait un baccalauréat en littérature française, des certificats en enseignement et en histoire de l’art et, plus tard, des études en gestion. J’ai commencé ce blogue le même mois où j’ai commencé à suivre des cours de deuxième cycle à HEC. Au départ, la formation en gestion me fascinait, car c’était pour moi un défi de maîtriser la comptabilité, les théories de la gestion, mais bien vite j’ai compris que que les théories du comportement humain, du leadership et tutti quanti, ça ressemblait pas mal à mes cours de psychologie du certificat en pédagogie. J’ai alors repris ma maîtrise en histoire de l’art là où je l’avais abandonné, mais avec plus de sagesse et je l’ai complété en travaillant à plein temps. J’ai donc commencé à me fixer des objectifs personnels et professionnels que souvent j’énonce sur ce blogue.

Réfléchir à ce qu’on fait

Si je relis ce blogue, je vois depuis 2002 mon parcours professionnel (toujours partagée entre le culturel et les organismes publics) et ce que j’ai accompli… Soit, enfin réussir à publier quelques fictions, finir mon mémoire de maîtrise et développer une pensée critique sur les communications et les relations publiques.

En 2012, je me promets de renouveler ma façon de bloguer et d’utiliser différemment les possibilités qu’offre la synergie médias sociaux et blogue-s. Je n’en dis pas plus, je retourne à mes réflexions.

20 thoughts on “Chez Nadia a 10 ans : un blogue pour réfléchir et se rappeler…

  1. Bon anniversaire (Chez) Nadia! Espace pour la pensée critique et mode d’archivage très efficace, j’aime beaucoup. Laisser sa trace, je trouve ça important aussi.

  2. Ping : Madame Chose
  3. Ping : Laurent LaSalle
  4. Ping : Gina Desjardins
  5. Ping : Patrick Parent
  6. Ping : Nadia Seraiocco
  7. Ping : TV5 Plus
  8. Ping : DevilinDisguise
  9. Ping : Alain Perocheau
  10. Ping : Bionic Jo
  11. Signe des temps: la plupart des commentaires sur ce billet arrivent… des médias sociaux!

    Pour ma part, je vais faire ça comme dans le bon vieux temps, en t’écrivant directement sur l’interface de ton blogue, ici et maintenant: bravo pour ces dix ans de persévérance et de réflexions partagées!

  12. Marianne : Merci et oui, on laisse une trace, une marque à notre façon!

    Martine : Merci, c’est vrai qu’on ne se parle de la même façon qu’avant… Comme quoi le nombre des interactions augmente, mais la profondeur diminue souvent. Vais-je devenir nostalgique du bon vieux temps où nous étions une dizaine de québécois francophones à bloguer régulièrement? Un peu, je suis tellement rétro 🙂

  13. Ping : Annick Laporte
  14. Ping : Nathalie Nassif
  15. Ping : Ghislain Parent
  16. Personnellement, j’ai bien hâte de lire la suite de ces réflexions toujours pertinentes. Bravo pour ces 10 ans et merci de partager ces réflexions avec nous.

Comments are closed.