Sylvain Lelièvre

Il y a des nouvelles que l’on voit sans y croire. Cela m’a pris quelques moments avant de croire à la mort de Sylvain Lelièvre. Il y a peut-ètre deux ans, j’ai interviewé Sylvain Lelièvre pour une radio de Québec. L’homme que j’ai alors rencontré était gentil, généreux, optimiste et sans prétention. Les mélomanes que je connais, le disaient et le disent sûrement encore, mésestimé par le public. Même si je n’ai connu que brièvement Sylvain Lelièvre, j’ai du chagrin en pensant au vide qu’il laisse dans la vie de certaines personnes que j’aime bien. Je pense à Denys son frère et à Paulette, une relationniste qui met réellement tout son cœur à l’ouvrage.