Le viaduc de la Concorde

Dommage que Michel Décary, l’avocat qui interroge les ingénieurs qui ont conçu le viaduc il y a quarante ans, n’était pas dans la salle lors des audiences du scandale des commandites. Imaginez, il se fâche contre des vieux monsieurs qui « font semblant » de ne pas se rappeler des détails des contrats qu’ils ont signé il y a quatre décennies, alors qu’ils avait eux-même déjà largement passé la trentaine… Il n’aurait pas aimé les amis de la commandite à la mémoire courte! Ce viaduc a été construit à la fin des années soixante et se désagrègeait tranquillement depuis un bout de temps, qu’attendait-on pour le réparer et l’évaluer? Un drame? Quand ils auront fini de chercher des coupables, ils pourront peut-être donner l’entretien des infrastructures à des firmes privées. Tant qu’à être responsables, ils le seront jusqu’au bout.