Sacrée décimale

Au cours de la session, j’ai eu à expliquer à mes étudiants pour leur texte informatif, que dans le domaine de la santé et ce, contrairement au secteur des finances, on n’arrondit pas les chiffres. Par exemple, si un médicament est efficace à 99,5 %, on n’écrit pas simplement 100 %, parce que ce chiffre signifie qu’une personne sur 200 pourrait avoir des complications. Or, la semaine dernière mon médecin de famille a décidé de me vacciner pour quelques maladies infantiles pour lesquelles je ne montrais plus d’immunité. Avant que je quitte, elle m’a précisé que dans de très rares cas, soit environ 1 fois sur mille, certaines personnes ont une réaction qui ressemble aux oreillons ou à la rougeole… Une sur mille, soit 0,01 % de la population. Et bien devinez quoi? Depuis deux jours j’ai la mâchoire légèrement enflée et des ganglions surdimensionnés au cou. Quand j’ai raconté cela à mon père, il a bien ri, car il a le même problème. C’est-à-dire qu’en matière de santé, il gagne toujours, battant les statistiques et allant se situer dans cette infime décimale. Si seulement je me situais aussi dans ce maigre pourcentage de la population qui gagne à la loterie!

Une réponse pour “Sacrée décimale”

  1. Est-ce que les utilisateurs de sites de rencontre peuvent écrire ‘j’ai la mâchoire légèrement enflée et des ganglions surdimensionnés au cou’ et croire à leurs chances de trouver l’âme soeur?

Les commentaires sont fermés.