La discrimination contre les fumeurs discutée dans l’Union Européenne

Après qu’une petite compagnie irlandaise eut mis en ligne une offre de recrutement d’où elle excluait sciemment les fumeurs, la Commission Européenne s’est penchée sur la question de la discrimination. Elle a conclut que les clauses anti-discrimination s’appliquait sur le sexe, la race, le groupe ethnique, mais pas sur des habitudes telle que le tabagisme. Un article de Chem Assayag sur Agoravox.fr questionne la régulation sociale et l’intervention dans la sphère privée.

Plus sérieusement l’interprétation de la Commission est très inquiétante : soit elle s’est réfugiée derrière la lettre des textes au risque d’affaiblir grandement une cause juste qui est celle de la non-discrimination et en autorisant implicitement de nombreux dérapages, soit au nom du combat anti-tabac elle impose une vision jusqu’au boutiste du monde du travail et de la régulation sociale. On peut en effet comprendre que sur le lieu de travail fumer soit interdit mais en étendant l’interdit à la sphère privée – si je suis fumeur chez moi je suis aussi visé – on instaure une confusion très préoccupante.