La Nation avec un gros « N »

Je suis perplexe. Hier, lors d’un souper de famille, ça jasait fort à propos de la motion de la nation. En fait, notre tablée, composée d’un Franco-Ontarien, d’une Québécoise de cœur, d’un Québécois anglophone d’adoption et d’une Canadienne anglophone ayant toujours habitée en Ontario et au Québec, se demandait : « Mais qui d’entre nous fait partie de la Nation ? » Nous étions au moins trois à nous réclammer de la Nation, devinez lesquels. Vous vous doutez bien que les francophones hors Québec aimerait faire partie de la Nation, ceux qui habitent au Québec et n’ont pas le français comme langue maternelle, mais le parle par choix aussi. Pour ma part, je lis la question de Pabsta et et je ne sais pas quoi répondre…