Montréal Story

En essayant une paire de Nike nouvelle génération – ces pistons exposés aux talons me font penser à l’architecture de Renzo Piano pour le Beaubourg – je disais à M. qu’il manquait vraiment à Ottawa un endroit où acheter de vraies belles pompes sportives. Bon, c’est une chose. Il manque aussi à Ottawa, mes copines complètement dingues (qui se ressemble s’assemble), mes copains et leurs histoires d’amour qu’ils me racontent devant une bonne bière ou les rencontres fortuites sur la Main qui se terminent par un café ou une bière au Laïka. Dussé-je le préciser ici – j’aime ces inversions qui échappent aux règles habituelles -, mais je m’ennuie souvent de Montréal. Depuis quelque temps, lorsque j’ai un coup de cafard, je vais lire ce que certains blogueurs montréalais racontent. Ainsi, je suis monsieur Piette, de chez Dusty’s, un de mes coins préférés, jusqu’à la Godasse, un autre de mes arrêts de choix pour acheter des souliers de course faits pour arpenter les aires urbaines avec chic.