Un peu de shopping avec Papy

Mon père m’a fait une petite visite-éclair aujourd’hui, question de luncher ensemble et de profiter du beau temps. En marchant sur Saint-Denis, je m’arrête dans une boutique et je décide d’essayer une robe en vente. La robe est splendide, pas chère, mais le décolleté me semble un peu plongeant. Je dis à Papy que c’est un peu exagéré… Il me répond en riant, « bof, ma belle fille, la robe te fait bien et décolletée pas décolletée, les hommes regardent toujours dans ce coin-là de toutes façons ». J’ai acheté la robe…

4 réponses pour “Un peu de shopping avec Papy”

  1. Giovanni, comme d’habitude, fait preuve d’une dose efficace de ‘bon sens commun’! Mais j’y repense et je me dis: c’est exactement comme ça que doit se comporter un père envers sa fille. S’il y en a qui doutent…

  2. Toi pis Gio… Il te donne des idées pour garder l’égo de la petite force de la nature qu’est Bené au max! Un autre de ces bons « calls » en ce jour d’Action de grâce, il m’a dit, alors qu’avais juste eu le temps de me brosser les cheveux (et la brosse avait résistée) « et que t’es belle quand t’es pas maquillée… »

    Les gars, prenez des leçons! Tsé la fausse-pudeur, celle qui fait qu’on oublie de dire aux gens qui nous entourent que le rouge leur fait bien ou qu’ils sont rayonnants dans la grisaille, on s’en tape, c’est de l’orgueil mal placé!

  3. Il existe une forme d’expérience – elle appartient très souvent aux personnes qui ont vu neiger – qui consiste à savoir quand appuyer sur certains boutons (un peu de vanité bien placée, un mot d’encouragement, une fleur envoyée quand c’est le temps) et aussi à bien cerner le moment où il faut tout simplement s’effacer…

  4. Ça très cher, ce sont les stratégies que l’expérience enseigne… Le Fred L. m’en disait tout autant.

Les commentaires sont fermés.