New York, je t’aime encore

CicciolinaNew York et moi, c’est comme si nous avions eu une relation « on and off ». « It’s complicated », qu’ils appelleraient cela sur Facebook. J’aime beaucoup New York, ça en vire parfois même à l’obsession, mais c’est souvent ce qui arrive avec les histoires qui ne concrétisent jamais. Le «timing » c’est important. En 2001, je pensais que New York et moi c’était du sérieux. Je ne parle pas impunément de « timing » : après six mois de fréquentations ininterrompues, j’ai emménagé dans un appartement newyorkais le 10 septembre 2001. Le lendemain, grosse crise pour New York, je me suis donc poussée.

Pas pires amis, je lui ai dédié mon mémoire de maîtrise et j’espère bien passer cet été pour voir l’exposition de Jeff Koons sur le toit du Met. Ah! Jeff Koons, une production hétéroclite, mais ô combien réjouissante.

Bourgeois Bust – Jeff and Ilona
marble, 44 1/2 x 28 x 21 inches
113 x 71.1 x 53.3 cm
Edition of 3 plus AP, 1991

Une réponse pour “New York, je t’aime encore”

Les commentaires sont fermés.