Histoires de filles racontées tristement à l’imparfait…

Jeudi, en fin de journée en revenant de HEC, je suis passée dans mon ancien quartier, Outremont. J’ai pris la rue Hutchison et devant le restaurant Rumi, j’ai pensé à Renée avec qui j’y avais déjeuné après le yoga du dimanche. Je me suis demandée si elle viendrait nous visiter à Montréal… Quelques heures plus tard, après les « twits » de quelques amis qui parlaient d’une blogueuse assassinée, j’ai cherché, en me disant que ça ne se pouvait pas, les actualités de « Isla Mujeres » , l’île de Renée. Son nom était mal écrit, mais la description correspondait. J’étais sidérée, en larmes, incapable même d’offrir mes sympathies à ses amis les plus proches.

Celle que les copains ont baptisé la mère symbolique du Yulbiz, était très engagée dans les médias sociaux et s’y connaissait bien. Notre amitié était plutôt fifilles, vous savez le genre où on parle de nos exs, de nos pédicures (Renée avait des pédicures incroyables bleues à fleurs, qu’elle exposait fièrement dans les cours de yoga), de la couleur de nos cheveux, de mes problèmes de couples et de ses inquiétudes pour ses enfants. Elle avait le contact facile, il suffisait d’un « status update » qui l’interpelait et elle rappliquait, proposait un verre de vin chez elle ou une sortie au resto. Quand ma tante est décédée et que mon couple n’allait pas fort, Renée s’est empressée de me proposer un petit souper de filles chez Joséphine son bistro de prédilection à Outremont.

Et vous ne serez pas surpris de lire qu’elle parlait de son groupe de blogueurs comme de sa famille, s’inquiétant ou se réjouissant pour l’un et pour l’autre… C’est pour ça que la petite communauté sera en deuil pour un bon moment.

Cécile rassemble ici les faits connus sur la mort violente de notre douce amie.

3 réponses pour “Histoires de filles racontées tristement à l’imparfait…”

  1. Ping : Nadia W

  2. Hé Nadio, je t’ai trouvé un job…

    Va voir ça. J’ai moi-même postulé mais je ne me fais pas trop d’illusion. Disons que c’est légèrement déjanté comme poste à mon avis car c’est un domaine qui a priori n’a pas son pareil dans l’histoire du monde! Mais on pourrait très bien trouver des concordances en cherchant de tout temps les types de rapports qu’établissent les humains entre eux!
    Titre du poste: Community Concierge at Akoha
    http://akoha.standoutjobs.com/jobs/1088-community-concierge?source=6
    Autrement il y a
    http://community.akoha.com/

    Marc

  3. J’ai vu ça… Akoha, fondé par des vedettes du web. Je t’avoue que je trouve leur mission étrange, mais cela t’irait bien 😉 Et, en ce moment, je viens de commencer chez RECYC-QUÉBEC.

Les commentaires sont fermés.