Dé-bloguage

Je me remets de toutes mes émotions des derniers jours… Et, pour ajouter à la donne, je commence mon nouveau boulot chez RECYC-QUÉBEC. La mission de l’entreprise est très intéressante et les défis assez relevés. Si vous me lisez depuis un certain temps, vous savez que j’aime gérer de grands changements. Après tout, j’étais à la Ville de Montréal au moment de la valse fusion-défusion et, sans le savoir, j’ai fait de la courte échelle un précurseur de la promo internet dans le monde de l’édition. C’est bien beau d’avoir une vision, d’être plein d’idées, mais lorsqu’on me confie de pareils objectifs, je ne peux les atteindre qu’avec la collaboration de mes supérieurs et de mes collègues. Dans mon emploi précédent pour une société d’état canadienne, malgré des collègues fantastiques, cela m’a semblé impossible. Je dirai après quelques jours que j’entrevois la présente situation avec beaucoup plus d’optimisme.